• vvv

     

    OM : les cadres ont répondu présent

    Hier, l'OM s'est imposé 4-0 contre Guingamp. Si la première période a été terne, le second acte a été le théâtre de la révolte des cadres.

    Kevin Strootman et Morgan Sanson félicitent Kostas Mitroglou pour son but Kevin Strootman et Morgan Sanson félicitent Kostas Mitroglou pour son but ©Maxppp

    Hier soir, l’Olympique de Marseille s’est imposé quatre buts à zéro dans son antre de l’Orange Vélodrome contre Guingamp. Si ce score reflète bien le second acte de cette partie, il n’est en rien révélateur de toute la rencontre. En première période, les Phocéens ont eu un mal de chien à se créer des occasions, faisant des erreurs relativement stupides et laissant quand même à Marcus Thuram, Nicolas Bénezet et consorts tout le loisir de s’exprimer. Pourtant, à la mi-temps, tout a changé.

    « Mais qui a été bon en première période ? Personne. Tout le monde a été très très très très moyen en première période et tout le monde a été très très très très bon en deuxième période, Kevin y compris. En première mi-temps, on a beaucoup vu Marcus Thuram, qui est un joueur excellent. Et en deuxième période on a vu l’Olympique de Marseille. Comme Marcus Thuram était du côté d’Hiroki, il n’a pas dû faire une si bonne première que ça. Personne n’a été bon en première, franchement », expliquait Rudi Garcia en conférence après la rencontre.

    Rami a enfin sorti la tête de l’eau

    Le technicien français a raison. En première période, Kevin Strootman ne jouait que latéralement faisant au moins une erreur grossière, les défenseurs paraissaient pris de vitesse, Dimitri Payet était trop peu influent et Kostas Mitroglou bien loin de sa prestation contre l’AS Monaco. Mais suite au passage au 4-3-3, les joueurs se sont sentis mieux, le ballon a bien circulé et tout le monde s’est mis au diapason, nous offrant quatre buts.

    Derrière, Adil Rami, en grandes difficultés ces derniers temps, a été infranchissable, Kevin Strootman a recommencé à gratter des ballons et surtout a offert un but à Florian Thauvin. Le champion du monde y a été de son doublé, totalisant cinq réalisations en Ligue 1, Dimitri Payet a marqué un sublime but et offert une passe décisive à Mitroglou quand Morgan Sanson, a probablement été le meilleur Phocéen sur le terrain. Avec ses cadres en forme, l’OM peut attendre Lyon sereinement la semaine prochaine (rencontre à suivre en direct sur notre live commenté) juste après avoir joué Francfort en Ligue Europa (rencontre aussi à suivre sur notre live commenté).

     


    votre commentaire
  •  

    Suspendu initialement pour six mois dont trois avec sursis après son tacle sur Diego Carlos lors de Nantes-PSG, Tony Chapron a vu sa sanction alourdie en appel. Selon le Dauphiné libéré, l'arbitre de 45 ans a été suspendu huit mois dont deux avec sursis. Une décision qui annonce indubitablement sa fin de carrière.

     

    Fin de carrière pour Tony Chapron Fin de carrière pour Tony Chapron ©Maxppp

    Le 14 janvier dernier, Tony Chapron dégoupillait lors de Nantes-PSG. L’arbitre de 45 ans taclait de manière inconsidérée Diego Carlos et l’expulsait quelques instants plus tard. Les Nantais criaient immédiatement au scandale et réclamaient une sanction exemplaire. Malgré les excuses de Tony Chapron, le couperet tombait quelques jours plus tard. La commission de discipline de la LFP décidait de frapper fort en le sanctionnant de six mois de suspension, dont trois avec sursis.

    Une décision que ne comprenait pas l’arbitre qui faisait appel. Ce dernier espérait pouvoir diriger quelques rencontres d’ici la fin de saison. Il faut dire qu’à 45 ans, Chapron dispute sa dernière saison en tant qu’arbitre professionnel. Malheureusement pour le natif de Flers, la commission d’appel a été encore plus dure puisque Chapron a été suspendu huit mois dont deux avec sursis, comme l’annonce ce vendredi après midi Le Dauphiné.


    votre commentaire
  •  

    Didier Deschamps est entré dans une colère noire après France-Colombie

    Vendredi, les Bleus se sont inclinés contre la Colombie au Stade de France (2-3). Après la rencontre, Didier Deschamps, le sélectionneur, a poussé un coup de gueule qui a fait vibrer les murs du vestiaire.

     
    Didier Deschamps lors de la rencontre amicale entre la France et la Colombie au Stade de France Didier Deschamps lors de la
    rencontre amicale entre la France et la Colombie au Stade de France ©Maxppp

    Vendredi dernier, au Stade de France, l’équipe de France accueillait,

    pour son premier match amical de cette trêve internationale de mars,

    la Colombie. Si les trente premières minutes des Bleus étaient tout à fait

    convaincantes et qu’elles leur ont permis de mener

    sur le score de deux buts à zéro grâce à Olivier Giroud et Thomas Lemar,

    que penser du reste de la rencontre ? Les Tricolores

    se sont finalement inclinés sur le score de trois buts à deux,

    sombrant dans des abysses jusque là inexplorés.

    À l’issue de cette rencontre, le capitaine des Français,

    Hugo Lloris, s’est présenté en zone mixte bien avant de passer

    sous la douche, ce qui n’est pas une habitude chez lui,

    puisqu’il avait bon nombre de choses à dire.

    Ses coéquipiers comme

    Lucas Digne, Olivier Giroud, Blaise Matuidi, Samuel Umtiti ou encore N’Golo Kanté

    ont aussi tenté d’expliquer les raisons de cette défaite.

    Mais celui qui a probablement fait le plus de bruit,

    c’est bien le sélectionneur national, Didier Deschamps.

    Deschamps va devoir remobiliser

    L’ancien coach de l’OM, de l’ASM et de la Juventus a fait trembler

    les portes du vestiaire si on en croit les informations

    du journal Le Parisien ce dimanche matin.

    Le natif de Bayonne n’a épargné personne

    et les murs du vestiaire ont tremblé lorsqu’il a expliqué

    que la rencontre avait été inacceptable, que les manières

    et les suffisances des Bleus étaient loin de l’avoir ravi.

    Il a ensuite avancé que si les joueurs évoluaient de cette manière

    à la Coupe du Monde, ils n’iraient pas loin.

    Peu habitué aux coups de gueule, Didier Deschamps avait poussé son dernier

    lors de la mi-temps entre ses sélectionnés et l’Irlande à Lyon pendant l’Euro

    . Il avait aussi peu gouté l’égalisation des Allemands

    en toute fin de rencontre lors de la dernière

    trêve internationale. Quoi qu’il en soit, Deschamps

    va bien devoir remotiver ses troupes à seulement

    quelques mois d’une Coupe du Monde que

    l’on annonce sous le signe de l’offensive et du spectacle.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique