• Les plages souillées

    Au-delà de l’incivisme intolérable de certains vacanciers, la responsabilité des élus et des chefs du secteur du tourisme est pleinement engagée.

     

    Après avoir accueilli des milliers d’estivants, venus savourer la tranquillité et la beauté des lieux, la célèbre Corniche s’est retrouvée dans un piteux état. Les dépôts anarchiques d’ordures, ce mal qui ronge nos villes et villages, se sont étendus aux plages sur l’ensemble de la bande côtière. Une simple virée sur la Corniche permet de faire ce triste constat.


    La pollution a gagné les lieux, et les détritus sont partout, agressant les regards qui se jettent sur l’étendue d’un littoral d’habitude sain et accueillant. Les mauvaises odeurs ne manquent pas non plus de chatouiller désagréablement l’odorat.

     

    «C’est répugnant, les plages sont sales à cause de l’incivisme de beaucoup d’estivants et de l’absence des services d’hygiène, lesquels n’ont même pas pris la peine de s’enquérir sur l’état des lieux», lance, indigné, un estivant rencontré sur les lieux. La célèbre plage des Aftis, l’une des plus captivantes de la Corniche, est celle qui semble avoir subi le plus de dégâts, avec les odeurs nauséabondes émanant des immondices qui la jonchent.

     

    La désolation est partout visible sur l’ensemble des plages qui n’ont fait l’objet d’aucun assainissement. «Avant la saison estivale, l’on feint de faire l’effort de nettoyer les plages, mais après le départ des vacanciers, personne ne vient y remettre un peu d’ordre», fait remarquer avec dépit un jeune homme de la région.

     

     

     

     

    Les avis sont, cependant, partagés sur les raisons ayant conduit à ce triste état. Si certains trouvent que c’est le manque de civisme qui a eu raison de la beauté et de la propreté de la côte en cette fin de saison estivale, d’autres pointent un doigt accusateur en direction des services d’hygiène des communes qui ont en charge la gestion de ces plages. Des internautes ayant fait des commentaires sur le site Jijel Info ont exprimé leur indignation sur le manque de civisme et autre comportement indigne de certains estivants ; d’autres ont relevé l’anarchie qui a régné sur les lieux, et notamment l’absence de ramassage communal des ordures.

     

    Il reste que la responsabilité des élus et des responsables du secteur du tourisme est pleinement engagée dans cette défaillance ayant entraîné une saleté sans précédent des plages, de l’avis de certains. Le P/APC d’une commune côtière qui a reconnu que les plages n’ont pas été nettoyées après le départ des vacanciers, a laissé entendre qu’une opération d’assainissement du littoral allait être bientôt lancée.

     


    Il a justifié ce manque d’entretien des rivages par le volume de travail imposé quotidiennement aux services d’hygiène, chargés du nettoiement de la ville, laquelle est sous sa gestion. Il ajoutera que l’année prochaine, l’opération d’assainissement des plages sera confiée à des organismes privés.

     

    Zouikri A. - El Watan

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :