• L'exercice physique réduit le risque d'hypertension

     

     L'exercice physique réduit le risque d'hypertension

     

    Si les problèmes d'hypertension sont récurrents dans une famille, il est possible de conjurer le sort en pratiquant une activité physique régulière.

    fitness et hypertension

    Le fitness, une solution contre l'hypertension

    Dans le cadre d'une étude dont les résultats ont été publiés le 14 mai dans la revueHypertension, des chercheurs ont suivi 6278 adultes sains. Un tiers avait un parent souffrant d'hypertension et 1545 ont développé cette maladie durant le suivi d'environ 5 ans.

    Chez les sujets présentant des antécédents familiaux d'hypertension, les risques de développer un problème similaire est de 20 % supérieurs (en isolant la prise en compte de facteurs de risque comme le tabagisme, la consommation d'alcool, le sexe, l'IMC, l'activité physique...). Mais pas de fatalité, puisqu'une activité physique modérée à élevée permet de réduire le risque d'hypertension de 26 à 42 %, respectivement. Il n'est cependant pas nécessaire de passer des heures à la salle de gym. En effet, 70 minutes quotidiennes de marche rapide suffisent à obtenir des résultats.

    "Les résultats de cette étude expriment un message très pratique : une quantité modérée et réaliste d'exercice -- cela peut se traduire par 150 minutes de marche rapide chaque semaine -- peut apporter un grand nombre de bienfaits, notamment chez les personnes prédisposées à développer un problème d'hypertension en raison de leurs antécédents familiaux", explique Robin P. Shook, doctorant à la Arnold School of Public Health (Université de Caroline du Sud, Columbia) dans un bulletin d'information.

    "Cette prise de conscience peut aider le médecin et le patient, alors qu'ils cherchent ensemble les moyens les plus efficaces pour éviter les maladies qui touchent les membres d'une même famille... dans certains cas, depuis des générations" conclut l'auteur. On ne sait cependant pas si ces résultats peuvent être extrapolés à l'ensemble des personnes hypertendues, la majorité des participants étant des patients de type caucasien aux revenus socio-économiques et au niveau d'éducation élevés.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :