• Inde

    Inde

    Article du guide du routard

     

    L’Inde du Nord, éternelle, celle des éléphants et des palais de maharadjahs, des saddhus et des temples jaïns, des fêtes multicolores et du Taj Mahal, est aussi l’Inde des mégalopoles, mélange indescriptible de Moyen Âge et de modernité, avec ses cortèges de misère et ses embouteillages !
    Des ethnies en grande quantité, quelques millénaires d’histoire, des religions en veux-tu en voilà, des vaches sacrées à tous les coins de rue dévoilent une Inde d’une telle richesse et d’une telle diversité que vous n’en reviendrez pas intact !

    Du Kerala à Bollywood, l'Inde du Sud vous fera son cinéma ! Ce sont surtout les paysages superbes du Kerala, les rizières, les arbres à palmes, la végétation tropicale, les réserves d’animaux, mais aussi des plages à perte de vue, les palais dravidiens, les éléphants et les saris multicolores, la cuisine très épicée.
    L'Inde du Sud c'est aussi Bombay, la capitale du cinéma indien, celle qui offre à des milliers d’amateurs un nombre impressionnant de films masala, et Madurai, la capitale du pèlerinage hindou, la cité la plus ancienne et la plus sainte du Sud, qui renferme l’un des temples les plus fascinants du pays. Il y a là tant de richesses qu’un seul voyage ne suffira pas.

    Avant le départ Inde

    Adresses utiles

    En France

    - Consulat d'Inde : 20-22, rue Albéric-Magnard, 75016 Paris. M. : La Muette. Tél. : 01-40-50-71-71. Courriel : cons.paris@gmail.com.
    Attention, ce n'est plus le consulat qui délivre les visas touriste, mais VFS France (voir ci-dessous).
    - Ambassade de l'Inde : 15, rue Alfred-Dehodencq, 75016 Paris. M. : La Muette. Tél. : 01-40-50-70-70. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 17h30. Attention, il faut téléphoner pour prendre rendez-vous.
    - Office national indien du tourisme : 13, boulevard Haussmann (5e étage), 75009 Paris. M. : Chaussée-d'Antin. Tél. : 01-45-23-30-45. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 13h et de 14h à 17h30 sauf certains jours fériés indiens et français. Bonne documentation.
    - VFS France : 42-44, rue de Paradis, 75010 Paris. M. : Poissonnière, Gare de l'Est ou Gare du Nord. Tél. : 0892-230-358 (0,34 €/mn). Dépôt des dossiers de demande, du lundi au vendredi de 8h à 13h ; retrait des visas du lundi au vendredi de 14h à 18h. Visa de tourisme : 65 € (50 € visa + 12 € VFS + 3 € de taxe), visa de transit : 40 € (25 € + 12 € + 3 €). Prévoir au minimum 3 à 5 jours de délai en déposant le dossier à leur agence de Paris (minimum 10 jours si dépôt dans l'un de leurs centres en province, et nettement plus par voie postale).
    L'ambassade de l'Inde a externalisé le traitement des demandes de visas.
    Attention, il faut commencer par remplir un formulaire via leur site internet avant de se rendre sur place. Dans les locaux de VFS, vous trouverez également un photomaton et une photocopieuse. Également des centres VFS à Marseille et Lyon (voir sur leur site internet pour plus de détails).

    En Belgique

    - Ambassade de l'Inde : chaussée de Vleurgat, 217, Bruxelles 1050. Tél. : 02-640-91-40. Attention, les demandes de visas se font à une annexe de l'ambassade, située avenue Louise, 350 (Bruxelles 1050), du lundi au vendredi de 8h à 14h (retrait de 14h à 16h). Tél. : 02-627-08-12.  

    En Suisse

    - Ambassade de l'Inde : Kirchenfeldstrasse 28, Postfach 406 CH-3005 Berne. Tél. : 031-351-11-10 (ambassade) et 031-351-11-46 (consulat). Courriel : india@indembassybern.ch. Les demandes de visa se font auprès de VFS, Seilerstrasse, 25, 3011 Berne. Dépôt du lundi au vendredi de 8h30 à 14h, retrait de 17h à 17h30.
    - Consulat de l'Inde : rue du Valais, 7-9, 1202 Genève. Tél. : 022-906-86-86/76. C'est auprès de ce consulat que les résidents de Suisse francophone (Genève, Neuchâtel, Montreux, Lausanne, etc.) doivent déposer leur demande de visa.

    Au Canada

    - Ambassade de l'Inde : 10, Springfield Road, Ottawa, Ontario, KIM-IC9. Tél. : (613) 744-3751 à 3753. Courriel : hicomind@ottawa.net.
    - Consulat de l'Inde : 365, Bloor Street East, Suite 700, Toronto, Ontario, M4W-3L4. Tél. : (416) 960-0751. Les demandes de visa se font auprès de VFS Canada, Unit 102, 939 Eglinton Ave East, Toronto, Ontario, M4G-4E8. Dépôt du lundi au vendredi de 8h à 14h30, retrait de 15h30 à 19h.
    Également des bureaux à Ottawa, Montréal et Vancouver (pour plus de renseignements : in.vfsglobal.ca.
    - Consulat de l'Inde : 325, Howe Street, Vancouver (BC) V6C-1Z7. Tél. : (604) 662-8811.
    - Office de tourisme indien : 60, Bloor Street West, Suite 1003, Toronto, Ontario M4W-3B8. Tél. : (416) 962-3787. Courriel : info@indiatourismcanada.ca.

    Formalités d'entrée

    Il est impératif d'être en possession d'un visa pour pouvoir entrer en Inde, et il est impossible de l'obtenir sur place, à l'arrivée dans le pays (sauf pour quelques très rares nationalités, dont les Luxembourgeois).
    Important : les visas de tourisme, valables 6 mois à partir de leur délivrance, sont en général délivrés à « entrées multiples ».
    Il est cependant possible d'obtenir une dérogation : soit dès le dépôt de la demande de visa auprès de VFS, soit entre les deux séjours, directement auprès du service consulaire de l'ambassade de l'Inde à Paris.
    Il est fortement recommandé de consulter le site internet de VFS de façon régulière : les changements de règles ou de délais peuvent intervenir à tout moment.
    - Pour tous les visas de tourisme, transit, business, etc. : muni de son passeport, se connecter sur le site de VFS France et bien lire toutes les instructions, en particulier concernant le remplissage du formulaire en anglais, sur un site internet sécurisé du gouvernement indien. N'hésitez pas à imprimer carrément le mode d'emploi de ce formulaire, assez fastidieux à remplir, et qui nécessite au minimum 30 mn pour être complété correctement.
    Vérifiez bien tous les documents et justificatifs exigés pour les visas de tourisme (6 mois à entrées multiples) et de transit (valide 3 mois, 2 entrées, 72h maximum par visite).
    Remplir ensuite le formulaire en ligne, puis le télécharger et noter le numéro de référence qui vous est alors attribué. Enfin, l'imprimer et le signer. Vous n'avez plus qu'à vous rendre au centre VFS le plus proche, muni de tous les documents requis, de votre formulaire imprimé, de votre numéro de référence et d'un moyen de paiement (espèces, carte Visa ou MasterCard, chèque de banque certifié). Votre numéro de passeport vous permettra de suivre sur le site l'évolution de votre dossier : en général, 3 à 5 jours si vous l'avez déposé à Paris. Compter minimum 10 jours ouvrés si vous l'avez déposé à Marseille ou Lyon (cartes bancaires non acceptées pour ces deux entres).

    - Exemptions de taxes : voici les quantités maximales que vous pouvez importer dans le pays sans avoir à les déclarer à la douane : 200 cigarettes ou 50 cigares ou 250 g de tabac, 1 litre de vin, 1 litre de spiritueux, parfum destiné à l'usage personnel.

    Agences spécialisées

    Voici 3 agences spécialisées dans le service d'obtention de visas : Action-Visas.com, Visas Express et Home Visas.

    Vaccinations

    Aucune vaccination n'est administrativement obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe. Il convient d'être à jour pour les vaccinations « universelles » : diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite B. Et bien vérifier si l'on est à jour pour rougeole, oreillons, rubéole (ROR).
    La vaccination contre l'hépatite A est vivement recommandée pour tous ceux qui ne sont pas naturellement immunisés (en pratique, tous les Européens de moins de 70 ans).
    La vaccination contre la fièvre typhoïde est conseillée, l'Inde étant le temple de cette maladie. Le vaccin combiné (une seule injection) hépatite A + typhoïde est possible.
    Expatriés et/ou séjours ruraux supérieurs à un mois, vaccin contre l'encéphalite japonaise.
    En cas de séjour prolongé dans le nord du pays, la vaccination contre la méningite à méningocoque (A + C) est recommandée, en particulier aux voyageurs de moins de 40 ans.
    Pour les trekkeurs, vaccination préventive contre la rage. Expatriés et/ou séjours ruraux supérieurs à un mois : vaccin contre l'encéphalite japonaise.

    Carte internationale d’étudiant (ISIC)

    La carte ISIC prouve le statut d'étudiant dans le monde entier et permet de bénéficier de tous les avantages, services, réductions étudiants du monde dans le domaine du transport, de l'hébergement, de la culture, des loisirs, du shopping...
    La carte ISIC permet aussi d'accéder à des avantages exclusifs sur le voyage (billets d'avion spécial étudiants, hôtels et auberges de jeunesse, assurances, cartes SIM internationales, location de voitures...).

    Carte d'adhésion internationale
    aux auberges de jeunesse (FUAJ)

    La carte FUAJ, valable dans plus de 90 pays, vous ouvre les portes des 4 000 auberges de jeunesse du réseau Hostelling International, réparties dans le monde entier. Les périodes d'ouverture varient selon les pays et les AJ.
    La carte est souvent obligatoire pour séjourner en auberge de jeunesse, donc nous vous conseillons de vous la procurer avant votre départ. En outre, adhérer en France vous reviendra moins cher qu'à l'étranger.

    Géographie et climat Inde

    Géographie

    Les quatre grandes zones géographiques de l'Inde :
    - L'Himalaya : c'est une énorme chaîne ininterrompue sur 2 400 km, avec une largeur qui varie de 240 à 320 km. Elle marque la frontière avec le Tibet, la Chine et le Népal.
    - La plaine du Gange : parallèle à la chaîne montagneuse himalayenne ; on y distingue trois bassins principaux : l'Indus à l'ouest, le Gange au centre et le Brahmapoutre à l'est. La plaine du Gange, qui est la région où la densité de la population est la plus élevée du monde, présente un relief uniformément plat, ce qui est l'une des causes principales des inondations dévastatrices provoquées par la mousson.
    - La zone désertique : comprend le Rann de Kutch et le Rajasthan à l'ouest.
    - Le plateau péninsulaire : est séparé du bassin du Gange par plusieurs chaînes de montagnes d'altitude moyenne (de 460 à 1 220 m). Ce sont les monts Aravalli, Vindhya, Satpura, Marikola et Ajanta. La péninsule est flanquée, à l'est, d'une chaîne côtière, les Ghats orientaux (altitude moyenne de 600 m), eux-mêmes séparés de la baie du Bengale par une large plaine côtière, dans laquelle s'évasent les estuaires des grands fleuves du sud de l'Inde, la Kistna et la Godavari.
    À l'ouest, la péninsule est également bordée par une chaîne côtière d'altitude plus élevée (de 1 000 à 2 400 m), les Ghats occidentaux, qu'une mince bande de littoral sépare de la mer d'Arabie.
    La pittoresque chaîne des Nilgiri, située dans le sud de la péninsule, marque le point de rencontre de ces deux systèmes montagneux.

    Les fleuves et les rivières

    Ils jouent un rôle primordial dans la vie religieuse des Indiens et coulent en abondance dans l'ensemble du pays.
    Le principal bassin fluvial est celui du Gange, qui irrigue et couvre un quart de la surface totale du pays. C'est le réseau fluvial majeur du nord de l'Inde.
    Le Sud comprend plusieurs bassins, tous orientés de l'est vers l'ouest, ou inversement. Le plus important est celui de la Godavari qui, à lui seul, représente 10 % de la surface de l'Inde. Mais il faut aussi mentionner les bassins de la Kistna, de la Mahanadi et de la Cauvery.

    Climat

    La meilleure saison pour visiter l'Inde se situe de mi-novembre à fin mars, sauf pour le Sud-Est et l'extrême Sud, à cause de la mousson tardive. En mai, les températures oscillent entre 30 et 40 °C.
    Un peu plus tard, en juin survient la mousson, dont dépend la vie de millions d'Indiens. La plupart des routards y vont en été, la chaleur et l'humidité sont alors assez pénibles. De juin à septembre, des trombes d'eau s'abattent sur le pays. La température baisse un brin, mais pas énormément.

    Sa grande étendue en latitude ainsi que les plus grands extrêmes au niveau du relief (des mers chaudes du Kerala aux hauts sommets de l'Himalaya) permettent à l'Inde d'avoir une variété de faune et de flore unique au monde, et offrent donc une fascinante pluralité de paysages en fonction des saisons climatiques et agricoles.

    Environnement

    Pour un pays comme l'Inde, l'enjeu essentiel est le développement économique. Signataire du protocole de Kyoto, le pays accorde peu de priorité à l'environnement. L'Inde est classé parmi les derniers pays à « l'indice de performance écologique ».
    De nombreuses initiatives écologiques sont à noter. Mais d'une manière générale, l'état des rivières est catastrophique ; conséquence des rejets de l'industrie chimique, des déchets enfouis sans protection, des eaux usées, sans oublier les restes animaux et humains... religion oblige. Exemple criant : le Gange, que les mauvaises langues n'hésitent plus à comparer à un énorme égout à ciel ouvert, et cela en dépit d'une capacité d'autorégénération 10 à 25 fois supérieure aux autres fleuves de la planète. Progressivement, les nappes phréatiques sont à leur tour affectées.

    Atmosphère, atmosphère...

    Globalement, le bilan est alarmant, surtout dans les grandes métropoles qui, selon les classements de la Banque mondiale, figurent parmi les plus touchées au monde.
    Deux raisons à cela : d'abord, les rejets d'usines qui échappent généralement à tout contrôle. La deuxième cause de pollution étant due, bien sûr, à la circulation automobile, non seulement folle, mais aussi « polluantissime ».
    La situation ne risque pas de s'améliorer avec l'émergence de la classe moyenne qui s'empresse d'acheter des véhicules à bas prix. Le manque de moyens, d'organisation, et parfois de volonté collective, demeure, malgré une prise de conscience grandissante,

    des obstacles de taille.

    Santé et sécurité Inde

    Santé

    L'Inde, comme tous les pays du sous-continent indien, est l'un des pays du monde où l'hygiène laisse le plus à désirer.
    De plus, par philosophie, ou religion, les Indiens n'ont qu'une faible propension à lutter contre les causes les plus évidentes des maladies infectieuses : cadavres d'animaux ou même d'humains abandonnés le long des routes, animaux dans les rues et les habitations, jusqu'aux rats qu'on laisse proliférer, voire que l'on adore dans certains temples... Rien d'étonnant à ce que la peste soit présente dans ce pays à l'état endémique.

    Les précautions « environnementales » les plus strictes doivent être appliquées pour tout séjour en Inde. En toute première priorité, les précautions alimentaires « universelles » doivent être strictement suivies : ne boire aucune eau non contrôlée sauf si elle est désinfectée, ou portée à ébullition, ou microflitrée ; proscrire les glaçons et si possible les pailles (à usage répété et simplement rincées avant d'être réutilisées), éviter les légumes crus et les fruits non lavés, non pelés, non cuits, le lait et ses dérivés non industriels et s'abstenir de tout produit qui aurait pu être congelé.
    Ces recommandations ne s'appliquent pas pour les restaurants très chic (et très chers) des principales métropoles indiennes, qui sont effectivement aux normes internationales. Restez prudent tout de même en toute occasion.

    - Contre le mal des transports, mieux vaut s'équiper avant de partir d'un antinauséeux et antivomissement.
    - Barbier : évitez de vous faire raser par l'un de ces nombreux barbiers aux doigts agiles qui œuvrent dans les rues passantes et autour des gares. La moindre coupure avec un instrument souillé peut représenter un risque de transmission du virus du sida, de l'hépatite C, de l'hépatite B (mais vous êtes bien sûr vacciné), très répandus en Inde.

    Diarrhées

    Des médicaments stoppant les diarrhées peuvent être achetés en pharmacie sans ordonnance, avant votre départ.
    En cas de diarrhée, deux possibilités :
    - elle s'accompagne d'une fièvre élevée et/ou d'émissions de glaires, pus ou sang : il faut consulter rapidement un médecin. Idem s'il s'agit d'émissions type « eau de riz » ;
    - il s'agit simplement de selles anormalement molles et normalement colorées sans fièvre, une simple « désinfection » intestinale suffit.

    Paludisme

    - Il n'y a pas de paludisme dans le centre des grandes villes (nous disons bien « centre » !) ;
    - Il n'y a risque de piqûre contaminante que du coucher au lever du soleil ; si bien qu'il n'y aura de risque que si vous envisagez de dormir en brousse, dans une petite ville ou dans des banlieues et bidonvilles. Le risque est démultiplié pendant la mousson.

    Si vous considérez que votre séjour vous exposera au risque de paludisme, il vous faudra adopter les mesures suivantes ;
    - dès le coucher du soleil, ne porter que des vêtements recouvrant le maximum de surface corporelle ; pour les parties qui restent découvertes, utiliser des crèmes, pommades ou sprays répulsifs antimoustiques ;
    - la gamme la plus complète de ces produits antimoustiques, conforme aux recommandations de l'OMS et du ministère de la Santé, est  Insect Ecran ; sinon, on trouve sur place un produit très efficace : l'Odomos, une crème qui a en plus l'avantage de sentir plutôt bon (et d'être beaucoup moins chère que les produits européens) ; également la gamme Good Knight ;
    - ne dormir que sous moustiquaire préimprégnée d'insecticide : ces moustiquaires ne sont pas très faciles à trouver en France.

    Les précautions contre les moustiques sont d'autant plus utiles qu'elles contribuent à protéger contre les autres maladies qu'ils transmettent, en particulier la dengue (maladie épidémique), le chikungunya (à une altitude inférieure à 1 800 m), l'encéphalite japonaise ou la redoutable leishmaniose viscérale (kala azar).
    - Prendre des médicaments préventifs : on recommande pour l'Inde la Savarine®. La Malarone®, beaucoup plus chère, est tout aussi efficace.
    Si ces mesures sont correctement suivies, le risque de paludisme peut être considéré en pratique comme nul.

    Vaccinations

    Consulter le paragraphe « Vaccinations » de la rubrique « Avant le départ ».

    Dangers et enquiquinements

    Le ministère des Affaires étrangères préconise une vigilance particulière dans l'État du Jammu-et-Cachemire (ne pas circuler dans les zones frontalières avec le Pakistan), les États du nord-est et les régions touchées par les mouvements « naxalites ».

    Drogue

    Attention : la détention et la consommation de drogue, y compris le haschich, ont toujours été interdites en Inde. La loi NDPS (Narcotic Drugs and Psychotropic Substances) a été renforcée en 2001. Toute personne inculpée au titre de cette loi est emprisonnée d'office, et il n'est pas rare que l'attente du jugement atteigne 3 ans ! Petit rappel, pour être bien conscient des risques encourus :
    - toute personne détenant de 1 à 100 g de haschich sera susceptible d'une peine de 6 mois à 1 an de prison ferme ;
    - de 100 g à 1 kg, la peine varie de 1 à 10 ans ;
    - au-delà de 1 kg, la peine peut atteindre de 10 à 20 ans.
    On a déjà vu, dans les trains, sur les plages et dans les hôtels, des contrôles du genre « opération coup de poing » ne concernant QUE les étrangers.
    Ne jamais accepter une boisson ou un gâteau offert par un inconnu. C'est parfois un excellent moyen de vous droguer pour mieux vous dévaliser.

    Administration

    En cas de difficulté avec une administration, toujours voir le supérieur le plus haut gradé - les subalternes n'ayant ni responsabilités ni initiatives. Soyez ferme, sûr de vous et... patient !

    Quelques précautions supplémentaires

    - Ne jamais confier de documents officiels à quiconque (on a déjà vu de faux contrôleurs dans les trains). Ayez sur vous une photocopie de votre passeport et de votre visa, et présentez-les toujours en premier lieu... même à la police. N'oubliez pas non plus de faire une photocopie de votre billet d'avion, très utile en cas de perte.
    - Évitez d'afficher des signes extérieurs de richesse et de laisser traîner vos affaires sans surveillance (surtout dans les gares et les trains, où les vols sont nombreux). De même, ne confiez pas vos bagages à de prétendus porteurs, ou bien ne les lâchez pas d'une semelle. Mais ça, c'est du bon sens !
    - Dans de nombreuses villes, des personnes prétendant appartenir aux offices du tourisme vous attendent à la sortie des gares ou des aéroports, cartes en main (fausses, bien sûr !). Ne pas les suivre. Les véritables employés des offices de tourisme, gouvernementaux ou régionaux, vous les trouverez dans leurs bureaux !
    - Il faut souvent insister auprès des conducteurs de rickshaws et de taxis pour vous faire conduire à l'hôtel de votre choix.
    - Si l'on vous demande depuis combien de temps vous êtes en ville ou si c'est votre premier voyage en Inde, c'est parfois pour flairer en vous la proie facile. Répondez donc que vous êtes ici depuis plusieurs semaines et que c'est votre 3e voyage, par exemple !
    - Les routardes se méfieront des « Eve teasers », bandes de jeunes qui s'amusent à pincer très fort les étrangères passant à leur portée... Évitez de porter jupes courtes, T-shirts décolletés ou encore pantalons moulants. En revanche, les lunettes de soleil ont le grand avantage de vous rendre inaccessible. Enfin, sachez qu'en Inde, les femmes se font masser par des femmes et les hommes par des hommes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :