• Choix des vêtements

    Il vaut mieux se vêtir de plusieurs vêtements superposés.
    Dès qu'on a chaud on se déshabille, dès qu'on a froid on se rhabille. On a le temps, il faut prendre le temps.

    Couvre tête = casquette, bonnet...
    Lunettes de soleil à verres filtrants les UV.
    Crème solaire + protection lèvres. 
    Gants, N.B. Les sous gants de soie (ou synthétiques) peuvent se révéler très efficaces contre le froid, tout comme les bons vieux gants de laine, mêmes mouillés ils tiennent chauds !
    C'est par les extrémités du corps que l'on perd le plus de chaleur.  

    Haut : linge de corps (ou T-shirt),
    chemise (ou sweat-shirt), 
    polaire légère (ou veste de survêtement ou pull-over), 
    vêtement chaud = anorak (ou veste polaire + coupe vent).  

    Bas : Caleçon long s'il fait froid (ou pour les frileux),  
    pantalon de randonnée (ou pantalon de survêtement épais), 
    short pour l'été, 
    bonnes chaussettes de randonnée, 
    guêtres (ou stop-tout) éventuellement, 
    bonnes chaussures de randonnée.

    Choix des chaussures

    Choisir de très bonnes chaussures de randonnée.  
    Elles nous servent également  de chaussures appelées "après ski" pour nous déplacer sur la neige dans la station.   

    Les chaussures sont l'élément numéro 1 du marcheur. 
    Elles doivent avoir de bonnes semelles bien crantées et résister aux intempéries.   

    A l'achat il est recommandé de prendre au moins une demi pointure en plus par rapport à la pointure chaussures de ville. Pourquoi ? Le pied gonfle en marchant et serait comprimé dans une chaussure trop juste.   

    Des très bonnes chaussettes, elles sont aussi importantes que les chaussures + une paire de chaussettes de rechange qui serviront si les pieds sont humides voire mouillés. 
    Elles peuvent servir aussi de moufles, de tour de cou...  

    Si on a mal au pied ou quelque part, ou si on a quoique ce soit qui chagrine il ne faut pas hésiter, il faut le dire immédiatement à l'Accompagnateur en montagne, il aura sûrement une solution pour remédier à l'inconvénient. 
    Il est inutile de s'embêter.

    Se protéger

    Plus on monte en altitude, plus on se rapproche du soleil. 
    Donc il faut se protéger les yeux par des lunettes aux bons verres filtrants les rayons, les UV.
    Il faut également se protéger la peau par de la crème solaire de qualité, le visage, les lèvres.
    Quand il fait beau et qu'il y a du vent on ne sent pas sur le moment les effets du soleil, pareillement quand il y a un léger voile nuageux (c'est de la vapeur d'eau entre le soleil et nous qui fait effet de loupe). 
    Ce voile nuageux atténue en apparence le rayonnement solaire. Donc méfiance et protection.

    S'alimenter

    1 heure avant d'aller en balade s'alimenter correctement.
    Pendant la promenade il faut boire peu mais souvent. 
    Ne pas attendre d'avoir soif. 
    Pour le transport de l'eau utiliser de préférence une gourde en aluminium fermée par un bouchon vissant prenez soin de l'envelopper d'une matière isolante du froid...
    Il faut également durant la balade grignoter des fruits secs, une barre énergétique, sucer un bonbon, c'est tellement bon !
    Consommer du sucre et de l'eau c'est le minimum vital pour bien marcher. 
    Ainsi vous pourrez réaliser tous vos rêves de randonnée.

    Choix du sac à dos  

    Un sac à dos adapté a vos besoins, à la durée de la balade. Trop petit vous ne pourrez pas mettre toutes vos affaires. Pour des randonnées journées un sac à dos de 30 litres convient. Rappelez vous que plus on est chargé, plus on fatigue et moins on avance. Eviter le superflu.   
    * Adapter vos affaires (choix, quantité, utilité) en fonction de la saison et du nombre de jours de randonnée. Avant l'achat d'un sac à dos vérifiez que vous pouvez tout mettre dedans. Il existe des modèles "Lady", tout comme les chaussures de randonnées conçues pour l'anatomie féminine.
    N.B. * Pour les Raids, Tours, Treks... le poids du sac à dos chargé de 8 à 10 kilos c'est normal, 12 kg c'est le maximum.         

    * N'hésitez pas à nous demander conseil.

    Dans le sac à dos

    Prévoir le "fond de sac":
    * 1 litre d'eau dans une gourde ou une bouteille en plastique de préférence.
    * Pique-nique de midi, comme vous avez l'habitude de manger.
    * Des "en-cas" = bonbons, barres énergétiques, fruits secs, chocolat...  
    * 1 paire de chaussettes de rechange, "presque obligatoire"! * Vêtement chaud et cape de pluie type "poncho".
    * 1 pièce d'identité, un peu d'argent de poche, votre assurance R.C. et votre carte "VITALE".   

    Conseillé :
    1 couteau de poche pliant, mouchoirs, papier hygiénique... N'oubliez pas vos médicaments personnels. Appareil photo + films + piles. Jumelles. (Téléphone portable), l'accompagnateur a le sien ou une radio réseau sécurité).
    1 grand sac poubelle (à l'intérieur du sac à dos, en doublure étanche, toutes vos affaires seront au sec, c'est la plus efficace, la plus simple et la moins chère des protections).  

    Pour les randonnées avec nuit en refuge ajouter dans le sac à dos : 
    1 drap de couchage léger appelé "sac à viande" ( les refuges sont généralement équipés de couvertures).
    Minimum de linge de rechange. Minimum d'affaires de toilette. Mini lampe de poche.  

    Eventuellement : 1 sur-pantalon coupe-vent pour les plus frileux ou un collant de sport.
    Le matériel collectif, de sécurité est fourni  ( trousse de 1ère urgence, corde de sécurité...)

    Déroulement des randonnées 

    La marche (montée, descente) adaptée au groupe. 
    Pauses courtes et fréquentes (photos, tour d'horizon, explications : nature, histoires, légendes, patrimoine, produits du terroir...)
    Le gros de l'étape est réalisé généralement pour midi. 
    Le déjeuner style pique-nique.

    Prévoyez

    Votre assurance R.C. et votre carte Vitale.
    Pièce d'identité.
    Votre argent de poche.
    N'oubliez pas vos médicaments personnels.

    L'hiver, l'activité raquette à neige

    C'est une activité agréable, de pleine nature, pratiquée par toute personne marchant.

    Elle est parfaitement adaptée aux promeneurs, aux marcheurs, aux bons randonneurs, aux sportifs mais aussi aux enfants, aux parents, aux dames enceintes, aux grands parents... à tous. 

    C'est une activité qui se pratique même quand il neige ! L'insolite, la féerie ambiante vous séduira sûrement.

    C'est une activité conviviale et ludique, pouvant aussi être sportive. C'est une activité qui plait.

    C'est l'activité hivernale, la plus simple et la plus facilement abordable. Elle est également printanière et automnale.

    La raquette est le meilleur moyen pour découvrir et apprécier la moyenne montagne enneigée. Mais attention si grâce aux raquettes à neige, on peut passer partout, il ne faut pas aller n'importe où ! et avec n'importe qui.

    Evitez de suivre des traces, vous ne savez pas qui les a faites, ni quand ? Hier, c'était sûrement bon, mais aujourd'hui ? Surtout si vous ne connaissez ni le secteur, ni le terrain, ni ce qu'il y a sous le manteau neigeux.

    Avec nous Accompagnateurs en montagne, professionnels qualifiés et spécialisés, spécifiquement formés à la pratique en milieu hivernal de l'activité raquette à neige, sachez que vous serez entre de bonnes mains, particulièrement sécurisés.

    Habillement hivernal

    Habillez vous de préférence par vêtements superposés. Le système des 3 couches apporte une grande satisfaction au randonneur.

    La combinaison de ski peut se révéler très chaude en marchant, elle est plus prévue pour protéger du vent et du froid créé par le déplacement d'air dû à la vitesse du skieur. C'est quand même bien, mais certainement chaud !

    N'oubliez pas :
    Que c'est par les extrémités du corps que l'on perd le plus de chaleur. Couvre tête = casquette ou bonnet... Lunettes de soleil = à verres filtrants les UV. Crème solaire + protection lèvres. Moufles (ou gants). 
    N.B. Les sous gants de soie (ou synthétiques) peuvent se révéler très efficaces contre le froid, tout comme les bons vieux gants de laine, mêmes mouillés ils tiennent chauds !
    Haut :
    Linge de corps (ou T-shirt). Chemise (ou sweat-shirt). Polaire légère (ou veste de survêtement ou pull-over). Vêtement chaud = Anorak (ou veste polaire + coupe vent).
    Bas :
    Caleçon long s'il fait froid (ou pour les frileux). Pantalon de randonnée (ou pantalon de survêtement épais). Bonnes chaussettes de randonnée. Guêtres (ou stop-tout) éventuellement. Chaussures de randonnée imperméables à l'humidité, à la neige, résistantes au froid (ou à louer avec les raquettes à neige, bâtons
    Dans le sac à dos :
    * 1 litre d'eau dans une gourde ou une bouteille en plastique bien résistant de préférence
    * Pique-nique de midi, comme vous avez l'habitude de manger.
    * Des "en-cas" = bonbons, barres énergétiques, fruits secs, chocolat...
    * 1 paire de chaussettes de rechange, "presque obligatoire"!
    * 1 pièce d'identité "obligatoire", argent de poche.  
    Conseillé :
    1 couteau de poche pliant. Mouchoirs, papier hygiénique... N'oubliez pas vos médicaments personnels. Appareil photo + films + piles.  Jumelles. 1 grand sac poubelle (à l'intérieur du sac à dos, en doublure étanche). (Téléphone portable), l'accompagnateur a le sien ou une radio réseau sécurité).
    Eventuellement :
    Cape de pluie type "poncho". 1 sur-pantalon coupe vent pour les plus frileux.
    Pour les randonnées avec nuit en refuge ajouter dans le sac à dos : 
    1 drap de couchage léger appelé "sac à viande" ( les refuges sont généralement équipés de couvertures)
    Minimum de linge de rechange. Minimum d'affaires de toilette (refuge hivernal = pas de douche !).Mini lampe de poche.
    Matériel :
    Raquettes à neige + bâtons. Le matériel collectif, de sécurité est fourni  ( ARVA, pelles, sondes, trousse de 1ère urgence, trousse de réparation raquettes à neige...)

    A Savoir
    • L'Accompagnateur en Montagne peut pour diverses raisons (conditions météo, sécurité, possibilités du groupe ...) être amené à modifier le déroulement de la randonnée, les horaires, les itinéraires ou à annuler si nécessaire.
    • En cas d'annulation par l'Accompagnateur le remboursement sera effectué au prorata du non réalisé, sans pouvoir prétendre à d'autres indemnités.
    • La pratique de la randonnée pédestre réclame une condition physique en rapport avec la randonnée, un engagement personnel ainsi qu'une implication responsable vis à vis des autres participants, au respect de l'environnement...
    • Aucun abandon en cours d'activité ou non-respect de rendez-vous ne donnerait lieu à quelconque remboursement. Les frais inhérents à d'éventuels problèmes (d'abandon, d'acheminement ...) seraient à votre charge.
    • En cas de désistement d'une randonnée de plusieurs jours, 40 Euros de frais de dossier et un dédommagement seront conservés sauf si un remplaçant est trouvé.
    • Pour toutes les randonnées le départ est assuré à partir de 5 participants.

    Réservation

    Le nombre de participants étant limité volontairement, nous vous conseillons de réserver à l'avance. 

    La réservation peut-être faite oralement, par courrier, par téléphone, par fax ou par e-mail. 

    Elle n'est effective qu'après réception du bulletin d'inscription accompagné du 1/3 (ou) du montant total de l'activité.

    Pour les randonnées de plusieurs jours en été, surtout juillet, août, la réservation est vivement recommandée au plus tôt.

    N'hésitez pas à nous contacter !


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • La liste complète des 77 médicaments sous surveillance

    ACTOS® (pioglitazone)

    ALLI® (orlistat)

    ARCOXIA® (étoricoxib)

    ARIXTRA® (fondaparinux sodique)

    BLEU PATENTE V

    BYETTA® (éxénatide)

    CELANCE® (pergolide)

    CERVARIX® (vaccin anti-HPV)

    CHAMPIX® (varénicline)

    CIMZIA® (certolizumab pegol)

    COLOKIT (phosphate de sodium, comprimés)

    CYMBALTA® (duloxétine)

    Dextropropoxyphène (DI-ANTALVIC®,

    PROPOFAN® et génériques)

    EFIENT® (prasugrel)

    ELLAONE® (ulipristal)

    EQUANIL®, méprobamate RICHARD

    EXJADE (déférasirox)

    Fentanyl cp ou spray nasal

    (EFFENTORA®, INSTANYL®, ABSTRAL®)

    FERRISAT® (fer dextran)

    FONZYLANE® & Génériques (buflomédil)

    GALVUS® (vildagliptine)

    EUCREAS® (vildagliptine + metformine)

    GARDASIL® (vaccin anti-HPV)

    GLIVEC® (Imatinib)

    HEXAQUINE® et médicaments contenant de la quinine

    INTRINSA® (testostérone)

    ISENTRESS® (raltégravir)

    Isotrétinoïne et génériques

    JANUMET® (sitagliptine, metformine)

    JANUVIA® (sitagliptine)

    KETUM® et génériques (kétoprofène topique)

    LANTUS® (insuline glargine)

    LEVOTHYROX® et génériques (levothyroxine)

    LIPIOCIS® (esters éthyliques d’acides gras iodés (iode 131) de l’huile d’oeillette)

    LYRICA® (prégabaline)

    MEPRONIZINE® (méprobamateacéprométazine)

    MEOPA (oxygène, protoxyde d’azote) (ANTASOL®, ENTONOX® , KALINOX®, OXYNOX®)

    METHADONE AP-HP sirop et gélules

    Méthylphénidate (RITALINE®, CONCERTA®, QUASYM®)

    Minocycline (MYNOCINE® et génériques)

    MULTAQ® (dronédarone)

    NEXEN® (nimésulide)

    Nitrofurantoine (FURANDATINE®

    FURADOÏNE® MICRODOÏNE®)

    NOCTRAN® (acépromazine, acéprométazine, clorazépate)

    ONGLYZA® (saxagliptine)

    ORENCIA® (abatacept)

    PARLODEL® et génériques (bromocriptine)

    PEDEA® (ibuprofène injectable)

    Pholcodine et spécialités

    PRADAXA® (dabigatran)

    PRAXINOR® (théonédraline / caféine)

    PREVENAR 13® (7 sérotypes)

    PRIMALAN® (méquitazine)

    PROCORALAN® (ivabradine)

    PROTELOS® (ranélate de strontium)

    PROTOPIC® (tacrolimus)

    REVLIMID® (Lénalidomide)

    RIVOTRIL® (clonazépam)

    ROACTERMA® (tocilizumab)

    ROHYPNOL® (flunitrazépam)

    SORIATANE® (acitrétine)

    STABLON® (tianeptine)

    STELARA® (ustekinumab)

    STILNOX® et génériques (zolpidem)

    SUBUTEX® et génériques (buprenorphine)

    THALIDOMIDE CELGENE®

    TOCTINO® (alitrétinoïne)

    Tramadol (spécialités en contenant)

    TRIVASTAL® (piribédil)

    TYSABRI® (natalizumab)

    VALDOXAN® (agomélatine)

    VASTAREL® (trimétazidine)

    VFEND® (voriconazole)

    VICTOZA (liraglutide)

    XARELTO® (rivaroxaban)

    XYREM® (oxybate de sodium)

    ZYPADHERA® (olanzapine)

    ZYBAN® (chlorhydrate de bupropion)

    ZYVOXID® (linézolide)


    votre commentaire
  •  Heure d'été: décalage de 2 heures avec l'heure solaire néfaste pour la santé ?


    Le changement d'heure du printemps 2011 (le passage à l'heure d'été) c'est fait le 27 mars en France et dans l'ensemble des pays de l'Union européenne. Et il a etais fait le 13 mars au Québec et en Amérique du Nord. Dans la nuit de samedi à dimanche, les montres seront avancées d'une heure.

    L'heure d'été en France est "double", en décalage de deux heures avec l'heure solaire (à GMT +2) pendant environ sept mois, rappelle l'Association française contre l'heure d'été double (ACHED), car l'heure d'hiver est déjà en avance d'une heure sur l'heure solaire.

    Le passage à l'heure d'été perturbe les hommes et les animaux et n'a jamais rendu les services attendus en matière d'économies d'énergie, selon l'association qui réclame, depuis des années, son abandon.

    Le changement d'heure perturbe les rythmes biologiques. Par exemple, la mélatonine, hormone importante pour la régulation du rythme éveil/sommeil, est sécrétée pendant l'obscurité. Or il faut deux heures de lumière atténuée pour que la mélatonine atteigne le niveau nécessaire au déclenchement du sommeil dans notre corps, rapporte Eléonore Gabarian, présidente de l'association.

    Les difficultés d'adaptation de l'organisme à l'heure d'été sont responsables, considère l'association, de problèmes d'endormissement, donc de fatigue, ainsi que de dépressions et de prises supplémentaires de psychotropes. Elle évoque notamment une récente étude montrant que l'heure d'été est accompagnée d'une augmentation des crises cardiaques.

    L'ACHED appelle au remplacement du système actuel de changement par l'application d'une heure constante tout au long de l'année: soit celle du méridien de Greenwich (GMT +0), soit celle de l'heure d'hiver en France (GMT +1).

    L'heure d'hiver convient mieux à l'horloge biologique :

    L'heure normale de l'automne et de l'hiver conviendrait mieux à notre horloge biologique interne, selon le projet EUCLOCK, financé par l'Union européenne. Alors que l'organisme s'ajusterait plus difficilement au passage à l'heure avancée de l'été.

    Comme chez les autres animaux, le rythme circadien (rythme biologique dont la période est d'environ 24 heures) humain utilise la lumière du jour pour demeurer en synchronie avec l'environnement à mesure que les saisons changent.

    Cette adaptation est si précise, explique Till Roenneberg de l'Université Ludwig-Maximilian (Munich), coauteur de cette recherche, que le comportement humain s'ajuste à la progression d'est en ouest de l'aube dans une même zone horaire.

    Dans une étude à grande échelle, qui a examiné les patterns de sommeil de 55.000 personnes d'Europe centrale, Roenneberg et ses collègues montrent que l'horaire de sommeil durant les jours de congé suit la progression saisonnière de l'aube à l'heure normale, mais pas à l'heure avancée.

    Dans une deuxième étude, ils ont analysé l'horaire de sommeil et d'activité pendant 8 semaines entourant les deux changements d'heures (passage à l'heure avancée du printemps et retour à l'heure normale de l'automne) chez 50 personnes, en tenant compte des préférences individuelles naturelles d'horaires ("chronotype"), qui varient de la personne matinale à l'oiseau de nuit.

    Ils ont observé que l'horaire de sommeil et le pic dans les niveaux d'activité s'ajustent facilement au retour à l'heure normale en automne, mais que l'horaire d'activité ne s'ajuste pas au début de l'heure avancée au printemps, spécialement chez ceux qui aiment se coucher et se lever tard.

    Ces résultats, publiés dans la revue Current Biology, suggèrent que le changement d'heure pratiqué par un quart de la population mondiale représente une perturbation saisonnière significative qui peut avoir des effets sur la physiologie humaine, considèrent les chercheurs.

    "Alors que nous pensons généralement que les changements apportés par l'heure avancée ne représentent "qu'une heure", ils ont des effets beaucoup plus importants si nous tenons compte du contexte des changements circadiens saisonniers", dit Roenneberg.

    "Cette apparemment "petite" heure, se traduit par un retour en arrière de 10 semaines dans la progression annuelle de la relation entre notre cycle d'éveil/sommeil, quatre semaines au printemps et six à l'automne".

    "Après avoir pris en compte l'ajustement saisonnier, les résultats de la recherche montrent que l'horloge biologique humaine ne s'ajustent pas à la transition à l'heure avancée" dit Roenneberg. "Cela est spécialement vrai au printemps pour les gens qui sont du chronotype tardif comme le montrent leurs patterns d'activité quotidiens.

    Leur horloge biologique demeure à l'heure normale, l'heure de l'hiver, alors qu'ils ont à ajuster leur horaire social à l'heure avancée tout l'été.



    L'heure d'été, plusieurs années après son instauration, a toujours ses détracteurs. L'Association belge Contre l'Heure d'Eté Double (ACHED), l'équivalent belge d'un organisme basé en France, rappelle qu'une étude suédoise a indiqué une augmentation du nombre de crises cardiaques lors du passage à l'heure d'été.

    Cette étude, publiée dans le New England Journal of Medicine, indiquait qu'il y a 5% plus de crises cardiaques dans les trois jours ouvrables suivant le passage à l'heure d'été alors qu'il y en a 5% de moins lors du passage à l'heure d'hiver.

    L'association considère que cette augmentation est à mettre en relation avec les fatigues, les troubles du sommeil et les diverses perturbations provoquées par l'heure d'été.

    Rappelons qu'une étude (projet Euclock), financée par l'Union européenne, avait montré en 2007 que l'horloge biologique interne s'ajuste plus difficilement au passage à l'heure avancée du printemps qu'au passage à l'heure normale de l'automne. Le rythme circadien (rythme biologique dont la période est d'environ 24 heures) utilise la lumière du jour pour demeurer en synchronie avec l'environnement à mesure que les saisons changent. L'adaptation, montrait cette recherche, est particulièrement difficile pour les gens qui aiment se coucher tard et se lever tard.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique