• eaux minérale naturelle

    Les industriels poursuivent leurs recherches pour optimiser les caractéristiques environnementales de la bouteille dès sa conception.
        
    LA BOUTEILLE RESTE UN SUJET D'ETUDES DANS LES CENTRES DE RECHERCHES DES MINERALIERS

    Dans le secteur des eaux minérales naturelles la recherche et le développement ont une importance capitale. Chaque entreprise dispose d'unités de recherche performantes qui travaillent sur la qualité du produit, les moyens les plus sûrs de la garantir, mais également sur l'emballage lui-même.
    En mai 1999, la société des Eaux Minérales de Saint-Amand inaugure un laboratoire spécialisé dans le domaine de la microbiologie et de la bactériologie, mais qui s'impose aussi par son dynamisme en matière de recherche et d'innovation, tant dans le domaine du produit et du développement des gammes que dans celui de l'emballage.
    En 2000, DANONE installe à Palaiseau en région parisienne son centre de recherche Daniel Carasso. Dans cette structure dotée d'un budget annuel de 130 millions d'euros travaillent 800 personnes dont 500 chercheurs et ingénieurs sur le développement des produits, des procédés et des emballages.
    En 2004, Nestlé inaugure à Vittel, le « Product Technology Center » (PTC). Ce centre regroupe toute l'expertise du Groupe Nestlé en matière d'eau embouteillée pour toutes ses filiales dans le monde. Il est  constitué par une équipe pluridisciplinaire de plus de 80 chercheurs : docteurs en nutrition, hydrogéologues, biochimistes, microbiologistes, experts de la chimie du PET… Il fait partie du réseau international de recherche Nestlé qui compte 3.700 chercheurs, répartis sur (18 centres) et s'appuie sur la capacité de recherche unique du centre de recherche central de Nestlé à proximité de Lausanne en Suisse.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :